Pause vélo à Muides-sur-Loire © CRT Centre-Val de Loire - P. Forget
Remorque porte vélo à Paimboeuf © Nicolas Pinson France Vélo Tourisme
Gravel Genesis Croix de Fer - Bikepacking © France Vélo Tourisme
Pascal Beltrami

Transporter ses bagages à vélo

Sacoches, porte-bagages ... : quelques conseils pour transporter son équipement à vélo

Le sac à dos, la fausse bonne idée !

Disons-le clairement : avoir un sac sur le dos à vélo est inconfortable. Pour une balade à la journée, un petit sac à dos bien conçu en mailles aérées avec une ceinture ventrale peut faire l'affaire. Mais une petite sacoche ou une sacoche de guidon sera bien plus adaptée !

En pédalant, tous les membres de votre corps peuvent être sollicités, une charge importante et haute est source de déséquilibre, au risque de vous faire chuter. Outre le risque de chute accru, le mal de dos, à la nuque et une sudation excessive se feront ressentir. Sur plusieurs jours, cela peut vite devenir gênant, au risque de gâcher le plaisir de votre randonnée.

À retenir : faites porter votre vademecum à votre vélo !

Les sacoches avant et arrière

Sacoches vélo avant & arrière

C’est le moyen le plus utilisé chez les voyageurs à vélo.
Attention, au risque d’être déçu il faut acheter des sacoches qui correspondent à votre projet de voyage !

1. Pour des balades à la journée
Une sacoche pour transporter le pique-nique, son pull et quelques affaires
Les sacoches premier prix sont intéressantes pour transporter l’essentiel dont vous avez besoin durant la journée (mais on vous conseille de monter en gamme dès le premier achat - comme dit l'adage : le prix s'oublie la qualité reste !

2. Pour une randonnée de plusieurs jours de temps en temps
Il vous faut des sacoches résistantes, imperméables et confortables. Certaines sacoches ont des soufflets pour faire varier leur volume ou encore des compartiments supplémentaires détachables.

3. Pour un grand voyage à vélo
Il vous faut des sacoches indestructibles et étanches (ça existe). Faire des économies sur les sacoches serait une erreur....


A LIRE AUSSI : Vélo de voyage, quel vélo choisir ?


Sacoches imperméables ou étanches ?

Les sacoches imperméables sont parfois munies de housse à rajouter sur les sacoches en cas de très fortes intempéries. Généralement moins onéreuses, elles peuvent s’avérer intéressantes lorsque qu’il s’agit d’une utilisation ponctuelle.

Les sacoches étanches garantissent un confort et un entretien largement avantageux pour celui qui les utilise. Plus besoin de s’arrêter pour mettre une house lorsque les gouttes commencent à tomber, et un simple coup d’éponge et les voilà à nouveau propres. Nous les recommandons pour une utilisation intensive ou pour un voyage à vélo longue durée.

Des sacoches à l’avant ou à l’arrière ?

Des portes bagages spécifiques permettent de porter ses bagages à l’avant ou à l’arrière. Il faudra être vigilant quant à la résistance du porte bagage car c’est lui qui sera soumis aux chocs et au poids des bagages.

Sacoches Ortlieb imperméablesSacoches arrières triple Vaude

Dans tous les cas, bien répartir le poids dans les sacoches et préférer charger l'avant

Les porte-sacoches avant ou surbaisses avant sont rarement installés et proposés. C’est un tort car plus le poids se trouve à l’avant, mieux c’est. Pour vous en rendre compte, faites un test simple, dans un supermarché avec un caddy plein que préférez-vous, pousser ou tirer votre chariot ? Vous vous rendrez vite compte qu'il est plus facile de pousser une charge que de la tirer. À vélo c'est la même chose, la charge la plus lourde doit être transportée à l'avant du vélo, d'autant plus que la charge du cycliste repose déjà pratiquement au 2/3 sur l'arrière du vélo et qu'en montée le poids s'accentuera sur la roue arrière.

Pensez à vous munir d'une bonne béquille résistante qui permettra d’équilibrer le vélo à l’arrêt.

À retenir : charger les affaires lourdes devant et les affaires volumineuses mais plus légères à l'arrière.

Le sac fourre-tout

Il est parfois plus pratique de disposer d’un sac fourre-tout plutôt que d’essayer d’intégrer du matériel encombrant dans les sacoches. Le duvet, le matelas, la tente, le matériel de rechange peut être mis dans un sac fourre-tout à poser sur un plateau avant ou arrière. Cette solution est intéressante et peut permettre de ne pas acheter de sacoches supplémentaires.

Sac fourre-tout "rack pack" Ortlieb

La sacoche de guidon

Que ce soit pour une balade à la journée ou pour un voyage de plusieurs jours, la sacoche de guidon s’avérera bien pratique. Glisser ses papiers, son appareil photo sans avoir à aller fouiller dans ses sacoches est un confort en plus dont vous ne pourrez plus vous passer !

Concernant le choix du modèle, comme pour les sacoches tout dépend de votre pratique.

Le dessus de la sacoche de guidon est souvent utilisé comme porte carte étanche. Vous pourrez facilement glisser une carte ou un guide afin de suivre le parcours. 
Un système de fixation sur le guidon devra être installé, basé sur le fonctionnement du clipser-déclipser vous pourrez facilement et rapidement retirer la sacoche du guidon en cas d'arrêt.

À retenir : pour avoir à porter de mains papiers, portable, argent et appareil photo, la sacoche de guidon est le sac à main du cycliste !

Sacoche guidon Vaude 6LSacoche cyclotourisme guidon 7L

La remorque vélo

Opter pour l'installation d'une remorque à l'arrière de son vélo permet de stocker son équipement sans appesantir le vélo en lui-même: vous tracterez "simplement" le poids de la remorque et de ce qui est présent dedans. Cette option permet de charger une importante contenance tant en termes de volume que de poids.

La remorque est adapté aux longs voyages, notamment ceux où un haut degré d'autonomie est requis (voyage dans des zones reculés avec peu d'approvisionnement possible) et / ou pour charger des équipements spécialement volumineux. Certaines remorques mono-roues sont aussi adaptées pour l'itinérance à VTT.

Remorque de vélo pour voyager

Les sacoches "bikepacking" sans porte bagages

L'usage de sacoches fixées à même le vélo, issue du bikepacking, devient de plus en plus commun et commode pour les voyageurs cyclistes. Cette solution présente l'avantage principal de permettre le transport de son équipement sans porte-bagages sur tout type de vélo et ainsi d'alléger le poids du vélo à vide.
L’idée est simple : utiliser toutes les espaces vides d’un vélo pour en faire des espaces de rangement grâce à des sacoches accrochées directement aux différents tubes qui composent le cadre du vélo mais également au guidon et à la tige de selle.

Sacoche de cadre bikepackingSacoche de guidon bikepacking - Ortlieb

Ce système permet l’économie du poids des porte-bagages ainsi qu’une meilleure maniabilité et accessibilité sur petits sentiers. De plus, ces sacoches sont aussi légères que simples à attacher et détacher.


A LIRE AUSSI : Le bikepacking, nouvelle façon de voyager à vélo ?


Ce système n’utilisant pas de support, il faudra donc être d’autant plus vigilant sur la qualité des sacoches elles-mêmes (matériaux utilisés, coutures, étanchéité, compatibilité du système…). Nous recommandons ce système pour des projets de voyage à VTT ou des défis sportifs. Ces sacoches sont utilisées par la majorité des participants de la French Divide ou de la Trans Continental Race.

Vond je dit leuk? Dan interesseert dit je wellicht ook...